Artémis Fowl, tome 7: Le complexe d'Atlantis, de Eoin Colfer, Gallimard, 2011, 402 pages, 18€, 9782070637010.

untitled

Résumé:

Pour célébrer dignement ses quinze ans, Artemis Fowl réunit les représentants du peuple des fées : il a un plan pour sauver la planète du réchauffement climatique. Trop gentil pour être vrai, se disent Foaly et Holly Short. Ce qui les inquiète davantage, c’est Artemis. Superstitieux et paranoïaque, leur ami serait-il atteint du complexe d’Atlantis? Et voilà qu’Artemis développe une toute nouvelle
personnalité où l’on peine à reconnaître le jeune criminel et prodige; une vraie catastrophe au moment où des robots surgis de nulle part attaquent la cité d’Atlantis et menacent d’anéantir des milliers de vies. Bientôt rejoints par Butler, Juliet et Mulch, Artemis et ses amis partent affronter les neiges d’Islande, les eaux glaciales de l’Océan, des criminels en fuite et une pieuvre géante…Mais comment vaincre ses ennemis quand il faut déjà se battre contre soi-même ?

Mon avis:

Alors, pour le dire clairement: je suis déçue... Comme évoqué dans mon article sur le tome 1 (et introduction à la série), j'avais déjà trouvé certains tomes moins captivants que le début de la série, mais celui-ci, je l'ai trouvé clairement en-dessous.

J'ai retrouvé avec plaisir l'humour, toujours bien présent, notamment avec Foaly le centaure... Mais pour le reste, j'ai été déçue par l'intrigue... J'ai eu beaucoup de mal à "entrer" dedans, et j'avoue qvoir été soulagée d'en sortir... en plus, le fait que les personnages-clés soient en-dehors de leur "zone de confort" pour cette histoire-là ne m'a pas permis de retrouver la formule qui fonctionne toujours dans les autres livres... ils se retrouvent au fur et à mesure des chapitres, mais les dialogues sont à cause de ça moins savoureux, et l'histoire, découpée, traîne en longueur, pour une chute finalement... absente... L'idée d'un Artémis pas vraiment lui-même n'a pas été assez développée, et même si cela permet des situations drôles, j'avoue être vraiment perplexe quant à la finalité, et à la pseudo-remise en question de notre héros...

Voilà... Mais j'ai lu d'autres avis de lecteurs qui à l'inverse ont eu l'impression de retrouver le plaisir des premiers tomes, alors tentez le coup tout de même si vous êtes adeptes de cette série.