Evernight, Tome 1, de Claudia Gray, Pocket, 2011, 306 pages, 14.95€, 9782266196628.

9782266196628 (1)

Résumé:

Bianca doit quitter sa petite ville et suivre ses parents à Evernight où ils ont trouvé des postes en tant que professeurs. Elle appréhende ce milieu snob, ces élèves beaux, intelligents, qui se connaissent tous déjà. Sans compter l'ambiance effrayante de ce pensionnat gothique, presque menaçante. Heureusement, Bianca rencontre Lucas, un beau garçon, solitaire comme elle, étrange et un peu violent. Il semble farouchement déterminé à ne pas ressembler aux autres, à la bande de ceux « qui en sont ». Tout de suite, elle se sent attirée par lui. Mais, le soir du Bal d'automne, les masques tombent et la réalité de Bianca s'en voit dangereusement bouleversée. Désormais, l'amour brûlant qui la lie à Lucas semble impossible... Pourtant ils seront prêts à tout pour rester ensemble.

Mon avis:

Disons-le tout de suite, j'ai bien aimé ce livre, mais il a tout de même plusieurs défauts... Même si je suis tout de suite rentrée dans l'histoire, j'avoue avoir été gênée par le style de l'auteur, qui a une écriture assez simple, mais qui surtout, a une manière très bizarre de gérer le suspense... Lorsque certaines révélations arrivent (je ne vais pas spoiler en disant qu'il y a des vampires dans l'histoire!), elles tombent comme un cheveu sur la soupe... L'auteru nous balance d'un coup certaines informations surprenantes alors même qu'elle ne donne aucun indice avant nous permettant d'en apprécier l'arrivée... Assez difficile à décrire, mais celà arrive plusieurs fois, et j'ai même eu l'impression d'avoir sauter des chapitres tellement les transitions sont brutales et assez mal menées... 

En dehors de ce défaut principal, les personnages et l'histoire ne sont pas très originaux, mais je les ai suivi tout de même avec plaisir. Bianca aurait gagné à avoir un caractère un peu plus tranché, et de coup du coup de foudre et de l'amour impossible a des airs de déjà-vu. Par exemple, Lueur de Feu a un peu le même schéma d'ensemble, mais a beaucoup plus de saveur... Les personnages secondaires ne sont pas très développés pour ce premier tome, mais ont du potentiel, comme Balthazar par exemple. Certains éléments, tel le rêve récurrent de Bianca, ou les relations des deux héros avec leurs parents respectifs, gagneraient à être approfondis dans la suite.

Bref, pas un grand roman, mais je compte tout de même lire la suite, pour voir où l'auteur a décidé de nous emmener! Affaire à suivre!