Les Ailes d'Alexanne, Tome 1: 4h44, d'Anne Robillard, Editions Michel Lafon, 2011, 15€, 365 pages, 9782749914473.

9782749914473

Résumé:

A la mort de ses parents, Alexanne Kalinovsky est confiée à sa tante Tatiana dont elle ignorait jusqu'à présent l'existence. Rapidement, la jeune fille constate que cette dame n'est pas une personne ordinaire. Elle vit seule dans un immense manoir multiples chambres parfumées à l'encens... Alors qu'elle a du mal à s'habituer à ce nouvel environnement, Alexanne découvre peu à peu l'histoire de ses origines et ses dons particuliers, levant le voile sur l'héritage étrange dont sa famille l'avait tenue éloignée. Mais des événements imprévus viennent compromettre sa quête spirituelle. Car les bonnes fées ne sont pas toujours celles qu'on croit...

Mon avis:

J'ai lu ce livre par curiosité, ayant entendu des avis mitigé, mais connaissant l'auteur par une autre de ses séries célèbres. Je dois avouer que même si je l'ai lu sans peine, je n'y ai pas trouvé ce à quoi je m'attendais. Il s'agit en fait d'un roman très poétique et féérique, mais assez gentillet, et parfaitement adapté pour un public plutôt jeune, je dirai de 9 à 13 ans environ.

Alexanne perd ses parents dans un accident de voiture, qu'elle vie à distance grâce à ses dons de fée qu'elle ignore. En effet, elle vient d'une famille russe ou les femmes sont des fées, et elle en apprendra davantage sur elle et ses origines lorsqu'elle se verra contrainte d'être accueillie chez sa tante Tatiana. Cette dernière est une fée guérisseuse qui vit en retrait à la campagne. L'histoire de ce premier tome est centrée sur Alexanne et cette déocuverte progressive de ses pouvoirs et du monde magique dans lequel évolue sa tante.

C'est là que j'ai trouvé le roman parfois un peu faible. Alexanne ne semble pas franchement étonnée de voir une fée, mais pourtant elle refuse de croire en ses pouvoirs, bizarre... Et je ne l'ai pas toruvé très crédible en ado de 15 ans. Elle n'a pas vraiment des réflexions et des réactions correspondant à cet âge-là... 

Par ailleurs, le monde magique ne m'a pas particulièrement emballée, notamment la forte présence de l'idée de réincarnation, et l'interaction très présente avec la religion dans la deuxième moitié du livre... Un curé qui fait de l'astrologie, c'est assez insolite. Quant à l'existence d'un cahier permettant de poser ses questions aux anges, et d'obtenir une réponse, c'est aussi un peu trop enfantin et irréel pour me transporter. Et les dialogues sont parfois un peu trop moralisateurs, ou trop simplistes pour être vraiment attrayants.

Le personnage d'alexei, l'oncle d'Alexanne est quant à lui plus prometteur. Il est en quelque sorte possédé par le mal, et ressent des émotions de loup-garou. Traumatisé par son passé au sein d'une secte, il vit retranché du monde près de chez sa soeur Tatiana. Alexanne et lui apprennent à se connaître progressivement, et malgré la jalousie que ressent cet oncle envers Matthieu, le jeune amoureux d'Alexanne, cet aspect de l'histoire promet un virage intéressant.

Un avis mitigé, mais je découvrirai néanmoins avec plaisir le second tome, plus centré sur le personnage d'Alexei/Mikal, que je recevrai bientôt dans le cadre d'un partenariat avec Michel Lafon.