Delirium, tome 1, de Lauren Oliver, Hachette Jeunesse (Black Moon), 2011, 456 pages, 18€, 9782012021266.

trilogie-delirium-lauren-oliver-L-1

Résumé:

Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes… 
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge. »

Mon avis:

J'ai lu ce livre dans le cadre d'une lecture commune sur Livraddict organisée par Simi, et j'ai vraiment adoré! C'est encore une dystopie (oui, je suis à fond dans ma phase dystopies!), et elle est très bien menée.

Le monde futuriste créé par l'auteur est centré autour d'un univers très surveillé, et dans lequel l'amour est considéré comme le mal absolu, source de tous les soucis de la société passée. C'est pour cela que ce sentiment est étouffé dès leur plus jeune âge chez les enfants, et qu'à leur majorité, ils sont opérés, afin de devenirs Invulnérables. Evidemment, l'Etat américain cherche ainsi à maintenir la pouplation sous un lourd joug de quasi servitude. Les vies des adultes sont donc planifiée, de leur conjoint à leur travail en passant par leur nombre d'enfants. Les sentiments forts étant par l'opération anihilés, aucune rébellion ne semble possible.

Pourtant, certains, dont la mère de l'héroïne Lena, ne réagissent pas à l'opération, et contractent le "mal". Ils sont alors éliminés afin de ne pas suscité trop de curiosité chez les autres... C'est donc une adolescente bien conditionnée, et attendant avec impatience son Protocole opératoire, que nous débutons l'histoire. Sans trop en dévoiler, disons juste qu'une rencontre inattendu va progressivement remettre en question l'intégralité de sa vie et de ses certitudes.

J'ai beaucoup aimé cette idée de base, qui permet de traiter de l'amour d'une manière assez novatrice et belle. Les personnages sont bien développés, et attanchants, et j'ai apprécié la présence assez importante des personnages secondaires, notamment Alex bien spur, mais aussi Hana, la belle et rebelle meilleure amie.

Je ne veux pas trop en dire de peur de révéler les rebondissements, mais j'ai aussi été emportée par la très belle écriture de Lauren Oliver, que je retrouverai avec plaisir dans le second tome. Elle dépeint les émotions assez finement, évite les longueurs, et donne une belle importance au cadre, la ville de Portland, tout en créant un univers angoissant et réaliste. Une fois de plus, cette dystopie permet de réfléhir à des notions essentielles en nous montrant à quel point on souffrirait en en étant privés, comme l'amour la liberté de choix et de penser...

Retrouvez les avis des autres participantes à la LC:

MiaPetite FleurArcaaleaLilichatNelly17RevelineFelina,

MeldcGabyelleLuna,Petit_speculoosStephanie-plaisir de lire,

Nane42Laura1912TrisCaya_ananas_,Styx2005SookiesCln.


Livre lu dans le cadre du BABY-CHALLENGE Jeunesse 2012 de Livraddict!

jeunesse