La Sélection, Tome 1, de Kiera Cass, Robert Laffont, Collection R, 2012, 343 pages, 16.90€, 9782221129289.

La Sélection

Résumé:

35 candidates. 1 couronne. La compétition de leur vie. 
Quand la dystopie rencontre le conte de fées ! 

Dans un futur proche, les États-Unis et leur dette colossale ont été rachetés par la Chine. Des ruines est née Illeá, une petite monarchie repliée sur elle-même et régie par un système de castes. Face à la misère, des rebelles menacent la famille royale. Un jeu de télé-réalité pourrait bien changer la donne...
Pour trente-cinq jeunes filles du royaume d'Illeá, la « Sélection » s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre une vie de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le cœur du jeune Prince Maxon, l'héritier du trône. Mais pour America Singer, qui a été inscrite d'office à ce jeu par sa mère, être sélectionnée relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure ; quitter sa famille et entrer dans une compétition sans merci pour une couronne qu'elle ne désire pas ; et vivre dans un palais, cible de constantes attaques de rebelles...
Puis America rencontre enfin le Prince. En chair et en os. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés : l'existence dont elle rêvait avec Aspen supportera-t-elle la comparaison face à cet avenir qu'elle n'aurait jamais osé imaginer ?

Mon avis:

Ce livre et sa magnifique couverture me faisaient de l'oeil depuis longtemps, et grâce à Stellabloggeuse qui me l'a prêté, j'ai pu découvrir cette belle dystopie. Il s'agit du premier volet d'une saga qui s'annonce palpitante, à la croisée du "Dernier Jardin" mais en plus dynamique et joyeux, et d'Hunger Games avec l'aspect compétition, sans les morts sanglantes. 

J'ai trouvé l'univers intéressant, bien que peu décrit et détaillé dans ce tome. Un système de classes très injuste fixe les obligations de chacun, et tout est très encadré par un code rigide. Mieux vaut faire partie de l'élite si on veut un tant soit peu décider de sa vie et de son avenir. Dans ce nouvel ordre autoritaire, nous suivons l'aventure d'America qui se retrouve malgré elle et à cause de sa beauté, sélectionnée pour participer à une compétition qui désignera la future femme du prince Maxon. Mais son coeur est déjà pris par Aspen un ami de classe inférieure, et c'est l'évolution de ses sentiments, tant pour Aspen que pour Maxon, que nous découvrons au fil des pages. Son détachement et son honnêteté la rapprocheront du Prince et on ne peut que s'attacher à ces deux personnages.

L'écriture est entraînante, et le côté très "glamour" de candidates, préparées pour paraître le plus possible à leur avantage lors des présentations télévisées, est assez distrayant si on aime ce genre. Bien évidemment, entre les jeunes filles, les alliances et les haines se dessinent assez vite, et même si on devine un peu dans quelle direction l'auteur veut nous conduire, on se laisse faire avec plaisir.

Bref, ce roman est une très agréable dystopie, qui ne demande qu'à mûrir et se développer par la suite. Il se lit à toute allure, et à peine refermé, on en redemande! Merci encore à Stella pour cette découverte.

(Edit: voir mon avis sur le second tome ICI)