Le bon Antoine, de Marie Desplechin, Gallimard Jeunesse, 2013, 240 pages, 12.50€, 9782070642069.

couv8457508

Résumé:

Pour fabriquer une bonne embrouille, il faut se mettre à plusieurs et se répartir le boulot. Un tagueur trouillard, un sac à dos volé, un squat entre copains... Et voilà qu'Antoine doit nettoyer les salles de classe tous les matins pendant une semaine.
Dans l'équipe d'entretien, il y a Bébé. Elle est jolie comme Beyoncé et Antoine ne peut rien lui refuser... Il en oublierait presque que Lison l'a quitté !
Les ennuis ne font que commencer.

Mon avis:

Les livres jeunesse de Marie Desplechin sont tous différents, mais tous aussi bons les uns que les autres... C'est comme une boîte de bonbons avec que des parfums qu'on aime! Ce roman "collégien" est une sorte de suite à "La belle Adèle", mais il peuvent l'un et l'autre se lire totalement séparément. Le personnage principal, Antoine, est l'élève médiocre, voire mauvais, mais gentil qu'on retrouve dans un peu toutes les classes. Sa priorité n'est pas d'étudier, mais il a plein d'amis, dont Thomas, qui va lui jouer malgré lui un drôle de mauvais tour... Un tag sur son agenda, et voilà Antoine soupconné d'être un vandale.

Sa punition sera de nettoyer les salles de classe durant une semaine, et c'est ainsi qu'il va découvrir le "monde du travail", se réconcilier en partie avec son collège, et surtout, rencontrer Bébé, une charmante jeune femme de l'équipe de nettoyage. Mais Antoine est trop gentil, bonne poire quoi! Et tout ça va l'entraîner malgré lui dans un tourbillon de séchage de cours, de petits pots et de couches! 

On aime l'écriture fluide et vivante de Marie Desplechin, et son talent unique pour décrire l'univers adolescent, ses peurs, ses doutes, ses joies, ses espoirs... On aborde dans ce tome les thèmes de l'amitié et de l'entraide à travers une jolie histoire, accessible dès 11 ans pour les bons lecteurs.