Kiki, King de la banquise, de Vincent Malone, Seuil 2013, (collection L'ours qui pète), 38 pages, 8.90€, 9782021109887.

9782021109887FS

Résumé:

Cette série se décline en 2 formats : les grands pour les "épopées" de Kiki, les riquiquis pour les sujets plus quotidiens. Tous jouent sur l'allitération du son "k" (dans les titres comme dans les textes). Kiki King de la banquise se pose comme le "pilote" de la série, en présentant la genèse du héros : il démarre à la naissance de Kiki et jusqu'à son exode aux portes de New-York. Il fait donc partie, par son plus grand format et sa pagination plus importante, des "grands Kiki". 
Kiki est un petit pingouin qui, après une petite enfance très heureuse, est brutalement séparé de ses parents le jour où la banquise craque. Après une traversée du désert des Sargasses, enfin récupéré par une association écologique douteuse, il va libérer ses amis et partir à l’aventure autour du monde pour retrouver sa maman.

Mon avis:

Vincent Malone, je t'aiiiiiiiime! Bon, vous le savez déjà si vous avez lu mon article sur le Petit chaperon de ta couleur, je suis une inconditionnelle de cet auteur-conteur déjanté qui fait des livres qui plaisent autant (voir plus) aux grands qu'aux petits. Kiki King de la banquise est le premier volume d'une série en cours, dont certains racontent des aventures de Kiki, et d'autres abordent des thèmes propres à l'enfance, dont Kiki fait caca, tout aussi drôle, qui est déjà paru.

Dans ce livre, on découvre l'histoire de la naissance de Kiki, et de comment il est devenu une sorte de star de la banquise après moultes péripéties à la James Bond absolument impossibles à résumer, mais hilarantes! Les illustrations de Jean-Louis Cornalba, simples, colorées et inventives, collent parfaitement à l'univers "kikiesque". J'aime tout particulièrement l'idée d'une double lecture SUR et SOUS la banquise, qui donne une dose supplémentaire d'humour au texte déjà sacrément bien trouvé! Certains mots sont un peu complexes pour les plus jeunes, mais c'est l'occasion de leur apprendre, non?!...

Bref, un futur "grand" dans la lignée des Stephanie Blake et autres Corentin, avec ce petit plus qui fait le génie de Vincent Malone, un humour décalé qui plaira à un public large.

Découvrez la bande annonce de Kiki, par Vincent Malone, juste ici:

Un immense merci à Babelio et aux éditions du Seuil, grâce auxquels j'ai pu découvrir cette pépite dans le cadre d'une Opération Masse Critique spéciale jeunesse.