Les Chroniques de MacKayla Lane, Tome 1 : Fièvre Noire, de Karen Marie Moning, J'ai Lu, 2009, 413 pages, 12.50€, 9782290013854.

couv66931786

Résumé:

Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelque temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour... le sexe.

Au fait, je m'appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer.

La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.

La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos.

Mon avis:

Bon, après en avoir tant entendu parler sur la blogosphère, et convaincue par Stellabloggeuse, je me suis lancée dans cette série de KMM, à la découverte du fameux Barrons. Je dois dire que ce fut une lecture agréable (j'ai enchaîné directement sur le tome 2), mais pas tout à fait à la hauteur de ce dont on m'avait parlé. La sensualité promise est un peu légère, et c'est plus de la vulgarité qu'autre chose pour l'instant, et Jericho Barrons ne me fait ni chaud ni froid. Mais je pense que les choses sérieuses vont commencer à se mettre en route dans les tomes suivants, à suivre.

Sinon, la mythologie abordée, celle des sidhe-seer et des faës est originale, riche et bien présentée. Ca change un peu d'autres séries. L'héroïne a un caractère bien trempé, et est plus âgée qu'habituellement, 22 ans, même si son comportement est parfois plus proche de celui d'une ado que d'une adulte. 

L'action débute alors qu'elle part en Irlande pour retrouver l'assassin de sa soeur, et à partir de là, les rebondissements s'enchaînent, à un rythme pas franchement soutenu, mais sans longueur néanmoins. On retrouve un peu le style de "Vampire Academy" (que je préfère pour le moment), l'atmosphère, le côté addictif et l'action bien présente.

Bref, un bon début de série, un peu en-dessous de ce à quoi je m'attendais, mais agréable et original. Ce premier tome peut être lu dès 16 ans, je ne sais pas encore si c'est le cas des suivants...