La maison en petits cubes, de Kunio Katô et Kenya Hirata, Editions Nobi Nobi!, 2013, 14.95€, 48 pages, 9782918857129.

9782918857129FS

Résumé:

Dans une ville entièrement immergée, un vieux monsieur résiste encore et toujours à la montée du niveau de la mer. Chaque fois que l’eau atteint son plancher, il est obligé de bâtir une nouvelle maison par-dessus la précédente, tant et si bien qu’au bout de dizaines d’années, son logis a fini par ressembler à une immense pile de petits cubes. Un jour, alors qu’il s’est encore une fois lancé dans la construction d’une nouvelle demeure, il laisse échapper ses outils qui tombent tout au fond de l’eau. Il enfile sa combinaison pour aller les repêcher et au fur et à mesure qu’il descend à travers ses anciennes maisons, de lointains souvenirs lui reviennent en mémoire. Commence alors une plongée dans le passé du vieil homme, un retour en arrière tout en délicatesse, comme le film d’une vie entière qui se déroulerait sous nos yeux... à l’envers.

Mon avis:

Inspiré et tiré d'un superbe court-métrage japonais de 2008, cet album des éditions Nobi Nobi (il FAUT que je vous fasse un article sur cette maison d'édition!!!) est un pur régal. Entre émotion et poésie, il nous parle de souvenirs, de mémoire des lieux, de la vie qui passe, jamais comme on s'y attend. Mais comment chaque étape de notre vie nous construit, et nous amène vers la suite, tout comme ces petites maisons qui s'empilent au fur et à mesure de la montée des eaux.

Chacun, petit ou grand, y trouvera le sens qu'il veut, mais ce film et cet album (qui présente des différences néanmoins, je vous conseille de voir les deux!) sont un véritable invitation au voyage à l'intérieur de soi.

Les illustrations à l'aquarelle, douces et lumineuses, à la manière des estampes asiatiques, sont un vrai bonheur. Le texte (ajouté pour le livre, car le film est muet), est simple et suffisant pour que les petits puissent comprendre, et il n'empiète pas sur l'imagination à laquelle il laisse humblement la place.

Voici le court-métrage dont cet album est tiré:

 

Une véritable réussite que cet album, et il me plaît tout autant que "Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore" dont je vous parlais en début d'année ICI !