Big Easy, de Ruta Sepetys, Gallimard Jeunesse, 2013, 438 pages, 16.50€, 9782070654413.

couv72587215

Résumé:

Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...

Mon avis:

Ruta Sepetys, c'est l'auteur du sublime et poignant "Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre", un de mes coups de coeur de 2011 ! Elle récidive ici avec ce nouveau roman, différent mais toujours aussi juste et touchant. Cette fois, nous plongeons dans l'ambiance sombre et insaisissable de la Nouvelle Orléans des années 50's.

L'héroïne, Josie, est une adolescente dont la jeunesse n'a pas été facile. Fille d'une prostituée dénuée de sentiments maternels et d'un père qu'elle ne peut qu'imaginer ou s'inventer, elle gagne sa vie en faisant le ménage dans la maison close où sa mère travaille, et en étant libraire. Josie est une bonne élève, au caractère discret mais déterminé, et c'est vraiment un personnage attachant. Elle gagne d'ailleurs la protection et l'affection de Willie, tenancière autoritaire et mystérieuse de la maison close, ainsi que de Charlie, un écrivain libraire. Ces deux personnages secondaires sont finalement peu présents dans le texte, mais ils sont essentiels à l'équilibre de Josie, et ils le deviennent aussi pour nous, lecteur!

Quant aux personnages masculins, ils sont tous deux différents mais séduisants, et également attachés à Josie. Patrick, fils du libraire, est sensible et introverti, Jesse, le mécanicien bad boy (à la Grease) est au contraire beau parleur, fantasque et terriblement sexy! Ruta Sepetys a créé-là deux très beaux personnages et joue à faire hésiter son héroïne dans un triangle amoureux sensuel et subtil. Un vrai régal tout le long de ce roman !

Mais ce livre est aussi baigné d'une atmosphère sombre, à la fois parce que les gangsters ne sont pas loin, que la vie de Josie est digne d'un Dickens, mais aussi parce que nous la regardons se débattre pour échapper à un destin pas si évident. L'intrigue, construite autour d'un meurtre dont Josie est une témoin indirecte, est finalement secondaire, car c'est bien sa vie à elle que nous nous plaisons à suivre, plus que l'enquête. Une fois de plus donc, Ruta Sepetys nous offre un très beau récit, bien construit, équilibré, documenté, plein de sentiments, de sensations et d'émotions... Un vrai coup de coeur, qui plaira aux lecteurs adultes, et ados, dès 14 ans.


Cette chronique fait partie de mon partenariat avec Gallimard Jeunesse - On lit plus fort ! Merci encore à cette maison d'édition pour ce partenariat, qui fut une fois de plus une intéressante découverte.

88820796_p