Hérétiques, Tome 1 : Le mystère Isolde, de Philippa Gregory, Gallimard Jeunesse, 2013, 305 pages, 16.90€, 9782070654352.

9782070654352FS

Résumé:

Rome. 1453: Luca Vero, dix sept ans, est arraché de son monastère par le représentant d'un Ordre mystérieux, qui agit au nom du pape. L'homme lui confie une mission cruciale: repérer dans le monde chrétien l'hérésie et la sorcellerie. Accompagné d'un serviteur drôle et dévoué. Luca se rend dans un couvent près de Rome où se passent des phénomènes étranges depuis l'arrivée d'Isolde, la nouvelle abbesse: les soeurs semblent frappées de folie et portent des stigmates. Tout semble accuser Isolde et sa servante maure. Les deux jeunes filles risquent le bûcher...

Mon avis:

Ce roman historique pour la jeunesse a été une très jolie surprise. Même si l'intrigue est assez simple, elle est bien menée, avec des personnages intéressants et un fond historique solide et de qualité.

La plume de l'auteur est fluide, et elle a choisi une construction que j'aime particulièrement en jeunesse, deux héros campés chacun de leur amis/serviteurs ou autres personnages secondaires au caractère bien trempé. Les quatre personnages, Luca et Freize, Isolde et Ishraq, sont tous attachants à leur manière. Aucun ne rentre vraiment dans les cases étriquées de la société de l'époque, et c'est ce qui va les rapprocher.

Luca est mandaté par le Pape et l'Ordre (une société secrète de l'Inquisition) pour enquêter sur les manifestations étranges qui se passent un peu partout afin de démêler le vrai du faux, de faire la lumière sur les miracles ou les événements diaboliques ou hérétiques. Il commence par un couvent dont Isolde est la responsable depuis peu, dans lequel des soeurs semblent atteintes d'une forme de folie et portent des stigmates. Même si tout semble accuser la jeune femme et son amie de toujours, il va chercher à voir au-delà des apparences, tout en se méfiant des solutions trop simples et évidentes. Quelques événements secondaires ajoutent un peu de suspense à cette trame pricipale, et on devine assez aisément que l'auteur nous conduira sur de nouveaux chemins passionnants dans d'autres enquêtes de Luca, probablement toujours accompagné de son fidèle serviteur et des deux dames en fuite.

J'ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture, qu'il faut voir comme un roman jeunesse accessible dès 11/12 ans, et je suis certaine qu'il plaira beaucoup aux amateurs des romans de la série "Garin Trousseboeuf" de Brisou-Pellen ou de la BD "la Rose écarlate" par exemple. La qualité du contexte historique médiéval, la précision dans les détails et les personnages centraux attachants et originaux donnent de l'authenticité et beaucoup d'attrait à cette nouvelle série, dont j'ai hâte de découvrir la suite!


Cette chronique fait partie de mon partenariat avec Gallimard Jeunesse - On lit plus fort ! Merci encore à cette maison d'édition pour ce partenariat, qui fut une fois de plus une intéressante découverte.

88820796_p