Les princes charmants n'existent pas, de Maïa Brami, Nathan Jeunesse, 2014 (3 avril), 14.90€, 296 pages, 9782092546291.

nathan10

Résumé:

Peut-on tomber amoureux…par correspondance ?

À quinze ans, Nora est une incorrigible rêveuse, qui préfère le glamour hollywoodien d'une Ava Gardner aux amours bien prosaïques de sa copine Julie avec le beau gosse du lycée. Lorsqu'un jour une lettre de rupture adressée à son voisin, un certain Rodrigue, tombe sur son balcon, elle renvoie la missive au bon destinataire. Il lui répond. De lettres en lettres, les deux jeunes gens deviennent intimes. Sans vraiment oser passer à l'action, Nora ne peut s'empêcher de rêver à une histoire d'amour avec Rodrigue. Mais la réalité peut-elle être aussi belle que le fruit de son imagination ?

Mon avis:

Et voilà un nouveau petit coup de coeur, pas inoubliable, mais vraiment drôle et mignon. Ce roman plaira à toutes les jeunes filles de fin de collège et lycée, qui se retrouveront sûrement dans le personnage de Nora. Bonne élève, un peu timide mais surtout très complexée par son manque de formes, elle refuse de croire que les garçons peuvent la trouver séduisante. 

Lorsqu'elle tombe sur une lettre de rupture adressée à son voisin, elle décide de lui répondre, et démarre alors une correspondance secrète. elle ne souhaite pas que Rodrigue la rencontre, et tente par tous les moyens de garder ses distances physiques, alors qu'ils se rapprochent par leurs lettres. 

Nora est très attachée à la "bienséance littéraire" et exige de son nouveau correspondant des manières dignes des siècles passés: vouvoiement obligatoire, papier blanc et stylo plume sont de rigueur. C'est qu'elle l'a attendue cette histoire d'amour, alors elle la veut à la hauteur de ses rêves. 

Ce roman, vous l'aurez compris, touche de nombreux sujets-clés de l'adolescence : les premiers émois, les complexes, l'équilibre instable entre idéal rêvé et réalité ordinaire. En plus de cela, les thèmes habituels des tensions familiales, de la meilleure amie enviée et de la découverte de la sexualité sont présents. 

Même si la trame de l'histoire, entre Cyrano de Bergerac et les Liaisons dangereuses (en plus gentillet, rassurez-vous) est classique et très prévisible, le caractère de l'héroïne, la sympathie du prétendant et l'humour toujours présent rend la lecture très agréable. Les lettres qui parsèment le livre sont autant de petites bouffées d'oxygène, que ce soit des déclarations enflammées ou de douloureuses déceptions sentimentales. 

Ce petit livre, vite lu, est frais et intelligent. Il plaira à tout type de lectrices entre 12 et 16 ans et complète à merveille la série de romans du même genre sortis ces derniers temps. Des romances simples et jolies, avec le petit truc en plus qui les rend attrayantes !

Pour rappel, voici les autres titres qui plairont aux jeunes ados en recherche de romances simples, distrayantes, drôles, et pas cucul !

La pire mission de ma vie, de Robin Benway.

Journal d'un garçon, de Colas Gutman.

Un jour j'irai chercher mon prince en skate, de Jo Witek.

Sans oublier les journaux intimes écrits par Marie Desplechin, India Desjardins, Louise Renninson, Meg Cabot, et les romans de Sue Limb...


lire_en_live

Cette chronique fait partie de mon partenariat avec Nathan Jeunesse - Lire en Live! Merci encore à cette maison d'édition pour ce partenariat, qui fut un joli coup de coeur rafraîchissant!