Fangirl, de Rainbow Rowell, MacMillan, 2014, 460 pages, 6.99£, 9781447263227. (Existe en VF chez Milady, 18.20€)

19174917 p1020430

Résumé:

Cath et Wren sont des jumelles inséparables. Fans de Simon Snow, elles passent leur temps sur les forums consacrés à l'auteur. Mais la passion de Cath a tellement pris le pas sur sa vie que Wren lui annonce l'impensable : cette année, à la fac, elles feront chambre à part. L'une est prête à renoncer à ses rêves pour profiter dignement des joies de la vie estudiantine. L'autre est soudain projetée dans un univers hostile dans lequel tout le monde ses profs, sa famille et sa colocataire méprise la fanfiction. C'est alors qu'elle tombe sous le charme d'un obsédé de la littérature...

Mon avis:

Après ma lecture plutôt agréable d'Eleanor & Park, j'avais envie de découvrir un autre roman de Rainbow Rowell qui fait parler de lui. Fangirl est avant tout une romance, avec pour héroïne une jeune femme de 18 ans, Cath, pleine de complexe, très timide, et assez repliée sur sa famille et sa passion, les romans de Gemma T. Leslire, la série Simon snow (inspirée de la saga Harry Potter). Cath découvre la fac, et doit se séparer un peu de son univers bien à elle: sa soeur jumelle Wren, son père Art, ses fanfictions. La première difficulté est la présence d'une colocataire assez intimidante, et de son ami, Levi, souriant et sans-gêne, qui semble toujours dans les parages. Les cours d'écriture qu'elle suit vont la pousser à rencontrer du monde, dont le séduisant Nick, et à s'ouvrir à sa prof, mais rien n'est gagné! 

Progressivement, et poussée par les excès de sa soeur, elle va devoir dépasser ses limites, et se repprochera de Levi, qui semble si différent d'elle, mais avec qui elle se sent bien. L'essentiel de l'histoire gravite autour de ces quelques personnages, et sur l'évolution des sentiments de Cath vis-à-vis d'elle même, de sa soeur, de son père, de sa mère qui les a laissés à 8 ans, et des hommes. Il y a bien évidemment quelques rebondissements qui apportent du rythme à l'histoire, mais c'est tout de même la romance qui domine, et j'ai beaucoup aimé la façon don tout cela était traité. Un peu comme Eleanor & Park, mais j'ai encore plus aimé ce roman, peut-être du fait de la forte présence de la passion de Cath pour les livres et l'écriture, et parce que je me suis plus indentifiée à Cath qu'à Eleanor. Les chapitres se terminent sur des citations des romans de la série de Simon Snow, ou des fanfictions de Cath et sa soeur, provoquant une mise en abyme très réussie, offrant une résonnance intéressante entre la romance et les mondes imaginaires. Chapeau bas à l'auteur qui arrive, en quelques pages et citations, à nous faire plonger dans une saga totalement inventée, qu'on aimerait finalement découvrir!

Il y a beaucoup d'humour dans les dialogues et les situations, Cath est très cynique, et la plume de Rainbow Rowell est un petit régal (en VO en tout cas). Les sentiments de Cath, notamment ses colères et son indignation, sont très bien rendus, et les scènes de tendresse avec Levi sont réalistes et émouvantes. Rainbow Rowell excelle dans les histoires mettant en scène des jeunes adultes pleins de questionnement sur le monde qui les entoure et sur eux-mêmes et approte un regard très actuel et décomplexée sur les thèmes récurrents de l'amitié, de l'amour, des relations familiales compliquées, des complexes et des passions.

J'ai beaucoup aimé ce livre, qui est un petit coup de coeur, et dont j'aurai volontiers lu quelques pages de plus. Si vous aimez les livres, Harry Potter, les universités américaines, les jolies romances, vous devriez apprécier ce roman frais et drôle (dès 14 ans).

LOGO coupe du monde des livres CHALLENGE papier