Terre-Dragon, Tome 1 : Le souffle des pierres, d'Erik L'Homme, Gallimard Jeunesse, 18 août 2014, 256 pages, 10.90€, 9782070661930.

Terre Dragon Erik LHomme

Résumé:

Sur un territoire déchiré par les vents vivent d’étranges tribus soumises au règne d'un invisible Roi-Dragon. Le jour où Aegir, l'enfant à la peau d'ours, échappe aux guerriers qui le gardent en cage, le destin du royaume bascule. Traqué sans relâche, Aegir croise la route de Sheylis, une apprentie sorcière chassée de son village. Un sortilège puissant va bientôt unir les deux adolescents contre leur volonté.

Mon avis:

Avec ce premier tome, Erik L'Homme entame une nouvelle trilogie fantasy jeunesse qui sera très certainement un succès, comme l'a été auparavant "Le livre des étoiles" par exemple. Les plus jeunes lecteurs prendront plaisir à découvrir le genre littéraire de la fantasy, avec un roman qui en reprend tous les grands marqueurs: des héros qui se découvrent au fil des pages et qui sont promis à un destin hors du commun à l'issue d'une quête périlleuse, des personnages secondaires riches, bons comme mauvais, un univers imaginaire bien construit, avec un passé bien ancré dans la mémoire collective, un texte fondateur qui rythme les parties du livre... Bref, tout y est pour en faire un bon moment de lecture.

J'ai beaucoup aimé le fait que l'histoire alterne des chapitres courts en fonction des personnages, Aegir, Sheylis, Ishkar... Cela permet de suivre l'aventure "en temps réel" et de ne pas être perdu dans les personnages et les événements. La plume est nette, imagée et fluide, ce qui permet une lecture rapide et simple pour les plus jeunes qui auraient peur de se lancer dans les romans fantasy. Souvent ces derniers impressionnent par la densité de leur univers et la multitude de personnages, mais dans Terre-Dragon, rien de superflu ne vient alourdir le récit. Bien sûr, les amateurs éclairés ou les lecteurs plus âgés reprocheront peut-être l'aspect un peu simple de l'histoire et de l'écriture, mais c'est plutôt une bonne chose pour le public visé, et cela n'altère en rien la qualité de l'intrigue.

Aegir est un Dakan, et découvre au fur et à mesure de l'aventure qu'il n'est pas un simple humain. Sheylis, elle, possède un don très puissant qu'elle ne maîtrise pas encore et dont elle n'est pas totalement consciente. Ce double regard sur le passage à l'âge adulte: savoir qui l'on est, et quelles sont nos forces, est très intéressant et donne de la profondeur à ces deux héros liés par le destin. Gaan, le vieux magicien aveugle, est un être sage et drôle qui apporte sa connaissance du monde et de la vie à ceux qui l'entourent. Doom, le scalde gentil et parfois naïf (qui n'est pas sans nous rappeler Assurancetourix, le barde gaulois), devient un ami précieux dans les épreuves.

Vous l'aurez compris, j'ai passé un très bon moment à la découverte de Terre-Dragon (pour le moment, à noter: pas de dragons en vue) et je lirai la suite des aventures d'Aegir et Sheylis avec plaisir. Je recommande ce livre pour les jeunes lecteurs, garçons ou filles, qui aiment la fantasy jeunesse (dans la ligne des premiers tomes d'Ewilan, ou d'Eragon par exemple), ou ceux qui souhaitent découvrir le genre, dès 10/11 ans (ou avant pour les bons lecteurs pas trop sensibles). La couverture provisoire est très prometteuse et devrait finir de vous convaincre de tenter l'aventure !


Cette chronique fait partie de mon partenariat avec Gallimard Jeunesse - On lit plus fort ! Merci à cette maison d'édition pour cet envoi qui fut une belle découverte et qui confirme tout le bien que je pense de l'oeuvre d'Erik L'Homme !

88820796_p