Atlantide, Tome 1 : Le code perdu, de Kevin Emerson, Milan, 2014, Collection Macadam, 465 pages, 15.90€, 9782745957184.

atlantide

Résumé:

La Terre est ravagée. Balayée par les radiations solaires. Les survivants se sont réfugiés sous terre et vivent dans des conditions très difficiles mais il existe un paradis : Eden West. Une bulle luxuriante au coeur de l’enfer. Owen a été sélectionné pour y vivre, c’est une chance incroyable pour lui ! Mais cet Eden se révèle trompeur… Owen découvre rapidement avec ses nouveaux amis qu’un terrible secret menace le monde et qu’une seule personne peut le sauver : lui !

Cette nouvelle dystopie haletante se distingue par son univers très original mêlant l’enfer créé par les radiations solaires et une ambiance aquatique très mystérieuse. Kevin Emerson ne laisse pas souffler son lecteur dans cette intrigue riche en rebondissements.

Mon avis:

Avec Atlantide, ne vous attendez pas à lire un roman traitant de civilisation perdue, ou du moins pas comme vous le pensez. Nous somme plutôt du côté de la SF, et l'Atlantide n'est au départ que suggérée, par petite touche, dans les citations de début de partie, et par les bouleversements qui arrivent dans la vie du héros. 

Pour que vous ne soyez pas surpris, sachez que ce premier tome prend le temps de planter le décor, et la première partie notamment est un peu longue. Certes les détails permettent de mieux comprendre l'univers créé par l'auteur, mais ils perdent parfois le lecteur. Mais l'évolution d'Owen, que ce soit physique ou psychologique, permet de nous donner envie de poursuivre la lecture. Le suspense est bien maintenu tout au long du livre, peu de questions trouvent leur réponse, et j'ai bien envie, en le refermant, de connaître la suite.

Outre l'originalité du thème, j'ai apprécié la réflexion amenée par l'auteur sur l'avenir de notre Planète. Dans son futur, nous avons dévasté la Terre, et la chaleur insoutenable qui y règne ne permet la survie qu'à de rares endroits, menacés par des conflits et des maladies, et dans des zones protégées par des dômes, où l'Homme a recréé la vie d'avant, telle que nous la connaissons. Entre les jeunes "Cryo", congelés en attendant de pouvoir vivre dans ces espaces sécurisés, les crèmes antiRad qui permettent de ne pas souffrir des UV ultra puissants, les insectes robots qui semblent espionner tout le monde, on plonge dans une atmosphère opressante et inquiétante. Tout comme Owen, des zones d'ombre nous intriguent et on cherche à savoir si quelques élus pourront y changer quelque chose. Allant de surprise en surprise, ce jeune garçon timide et réservé va gagner en assurance au fur et à mesure de l'histoire, découvrant un peu plus qui il est, en prenant possession de son nouvel univers...

Les personnages secondaires sont bien construits, et ne sont pas toujours ceux que nous pensons. A qui faire confiance, de qui se méfier, ces incertitudes ajoutent à la tension du récit, et compensent la lenteur des premières pages. J'espère que l'auteur poursuivra sur le même rythme que la fin du livre, nous livrant plus de révélations et faisant toujours évoluer ces personnages de façon inattendue. L'Atlantide sera en tout cas plus présente, et l'univers étant bien installé, nous gagnerons sans doute en action et en rebondissements dans les deux prochains tomes de cette trilogie. Pour bons lecteurs, amateurs de dystopies, dès 14 ans.


 Macadam

Merci à la Collection Macadam (chez Milan) pour cette intéressante découverte. Une fois encore on sort des sentiers battus et on se laisse prendre dans une histoire originale et intriguante.