We Were Liars, de E. Lockhart, Hot Key Books, 2014, 7.99£, 220 pages.

getimage_195_300_c1_center_center_0_0_1

Résumé:

A beautiful and distinguished family. A private island. A brilliant, damaged girl; a passionate, political boy. A group of four friends—the Liars—whose friendship turns destructive.

A revolution. An accident. A secret.

Lies upon lies. True love. The truth.

We Were Liars is a modern, sophisticated suspense novel from National Book Award finalist and Printz Award honoree E. Lockhart.

Read it. And if anyone asks you how it ends, just lie.

Mon avis:

Après toutes les chroniques enthousiastes lues sur le net, je n'ai pas résisté à l'envie de lire ce roman bouleversant. Si il fait tant parler de lui, c'est à cause de son dénouement final de fou! Alors, j'ai lu avec une attention exacerbée, attentive aux moindres détails de l'histoire. J'ai du coup découvert un peu avant la grande révélation finale de quoi il retournait, et j'aurais peut-être vécu les choses encore plus intensément si je n'avais pas sû qu'il y avait un tel retournement de situation.

Bref, sur ce roman, il vaut mieux ne pas trop en dire, pour ne pas perdre le suspense. J'ai aimé le style, brut, torturé, comme l'héroïne du livre, ce qui donne à ce roman un supplément d'âme particulièrement intéressant. Les lecteurs de YA ont pour beaucoup eu du mal avec ce style hâché, destructuré parfois, alors qu'il est à mon avis une des forces de ce livre. Une écriture plus adulte, qui nous plonge dans l'esprit de Cadence, l'héroïne, et nous fait ressentir violemment sont mal-être. L'auteur a en plus un talent incroyable, faire tenir en peu de pages un univers entier. Le livre est court, les chapitres aussi, mais au bout de quelques pages, on a déjà l'impression d'en avoir lu beaucoup, tant les personnages sont riches et l'histoire de cette famille bien réfléchie.

Cadence Sainclair fait partie de la riche et distinguée famille Sainclair. Depuis qu'elle est toute petite, elle passe ses étés sur l'île de la famille où vivent ses grands-parents, leurs trois filles (dont sa mère) et leurs enfants. Cadence forme un groupe inséparables (les Liars) avec sa cousine Mirren, son cousin Johnny, et le fils du nouveau compagnon de sa tante, Gat, dont elle s'éprend à ses 15 ans.

Ce fameux été des 15 ans, elle est victime d'un accident dont elle a tout oublié et est retrouvée transie de froid sur une petite plage. Un fort choc à la tête serait à l'origine de sa totale perte de mémoire concernant les événements survenus les semaines précédentes. Depuis, elle souffre, en plus de cette amnésie, de terribles migraines qui la rendent malade et qui aggravent encore un peu son malaise, né lors de la séparation de ses parents quelques années avant.

Quand elle retourne sur l'île deux ans plus tard, l'ambiance a changée, et elle s'impatiente de retrouver les Liars, pour voir si malgré leur silence après l'accident, leur amitié et son amour pour Gat sont toujours là. Petit à petit, en enquêtant à sa manière, elle retrouve des bribes de souvenirs et reconstitue l'été de ses 15 ans, avant l'accident. A chaque pages, on suit ses pensées, ses sentiments, entre découvertes et flash-back, amour naissant et dépression. A la fin de livre, on tourne et retourne les événements dans notre tête, on veut le relire, ou en parler à d'autres lecteurs. Et j'aime ces livres qui font ressentir ce genre de choses. Ce sont des livres "risqués", qui surprennent, passionnent ou révoltent, mais qui ne laissent pas indifférent le lecteur.

J'ai vraiment eu un coup de coeur pour ce livre car au-delà son fameux plot-twist, et sous ses aspects de roman d'été sur une riche famille américaine et ses sourires de façade, se cache une belle réflexion sur les relations familiales, la construction de sa vie et de son identité à l'adolescence et la force de l'amitié et de l'amour. J'ai hâte que ce livre soit traduit en français, car je suis certaine qu'il fera parler de lui ici aussi. Si vous avez la chance de lire l'anglais, les premiers chapitres sont en ligne ICI, alors laissez vous tenter et venez faire connaissance avec les Sainclair...

 

(Aucun rapport avec le sujet de ce roman, mais Emily Lockhart a aussi signé un livre extra, sorti il y a quelques années sur les relations graçons/filles chez les pré-ados, que j'avais adoré :"La fabuleuse histoire de la mouche dans le vestiaire des garçons", et je vous le conseille aussi grandement!)