Calpurnia, de Jacqueline Kelly, Ecole des Loisirs, 2013, 420 pages, 19€, 9782211205337.

9782211205337FS

Résumé:

Calpurnia Tate a onze ans. Dans la chaleur de l'été, elle s'interroge sur le comportement des animaux autour d'elle. Elle étudie les sauterelles, les lucioles, les fourmis, les opossums. Aidée de son grand-père, un naturaliste fantasque et imprévisible, elle note dans son carnet d'observation tout ce qu'elle voit et se pose mille questions. Pourquoi, par exemple, les chiens ont-ils des sourcils ? Comment se fait-il que les grandes sauterelles soient jaunes, et les petites, vertes ? Et à quoi sert une bibliothèque si on n'y prête pas de livres ? On est dans le comté de Caldwell, au Texas, en 1899.Tout en développant son esprit scientifique, Calpurnia partage avec son grand-père les enthousiasmes et les doutes quant à ses découvertes, elle affirme sa personnalité a de ses six frères et se confronte aux difficultés d'être une jeune fille à l'aube du XXe siècle. 
Apprendre la couture et les bonnes manières, comme il se doit, ou se laisser porter par sa curiosité insatiable ? Et si la science pouvait ouvrir un chemin vers la liberté ?

Mon avis:

Ce livre de la collection Medium Grand format de l'Ecole des Loisirs n'est pas sans rappeler le désormais célèbre "Miss Charity" de Marie-Aude Murail. Il plaira autant aux jeunes lecteurs (et surtout lectrices) qu'aux adultes amoureux de la littérature jeunesse, parce qu'on y retrouve beaucoup de sensibilité, d'humour et d'émotions.

Calpurnia a un petit caractère déjà bien indépendant du haut de ses 11 ans, et elle prend très au sérieux sa nouvelle passion, qui la rapproche de son grand-père bourru et intriguant. J'ai aimé ces deux personnages, et leur relation est brossée tout en finesse par l'auteur, dont la plume est agréable (un grand bravo pour la traduction de qualité).

On plonge dans les riches heures du naturalisme et de ses grands scientifiques, et on découvre à quel point la nature peut être saisissante si on la regarde avec des yeux d'enfant ! Calpurnia s'interroge sur de nombreux sujets, qu'ils soient simples et légers ou plus profonds, et elle cherche à chaque fois une réponse satisfaisante, mais avant tout juste, avec le plus grand sérieux. Quel plaisir de la voir découvrir le métier de naturaliste, tendrement guidée par un grand-père tout autant passionné et expert. A eux deux, ils vont faire une belle découverte, qui ne paie pas de mine pour les néophytes, mais qui apportera peut-être une petite pierre à l'édifice de la connaissance du monde qui nous entoure.

Au tournant du XXè siècle, ce roman d'apprentissage nous plonge avec justesse dans l'atmosphère des Etats-Unis de cette époque, et on partage le quotidien d'une famille attachante, avec ses bons et ses mauvais moments, ses joies et ses espoirs. Bref, vous l'aurez compris, je ressort enchantée et totalement conquise de cette lecture, qui plaira à tous dès 11 ans. L'idéal est de s'accompagner d'une encyclopédie à portée de main pour en découvrir encore un peu plus à chaque page. Un roman à partager et semer autour de soi comme des petites graines de bonne humeur et de tendresse, sans modération.

Et pour conclure, je vous laisse en compagnie de deux autres "personnages incontournables du roman: la vesce et le papillon !

Vicia_orobus1_eF P5160005

PS: Mention spéciale pour la couverture ravissante qui colle à merveille au roman, la même que la VO. Le titre de l'édition originale est encore plus parlant : "The Evolution of Calpurnia Tate" ! Darwin n'a qu'à bien se tenir !