Kéléana L'Assassineuse, Tome 1, de Sarah J. Maas, La Martinière Jeunesse, 2013, 512 pages, 16€, 9782732456034.

couv16388525

Résumé:

Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieuse et Keleana sent son tour venir.
Manifestement, d’obscures forces magiques ressurgissent dans l’ombre de la cité et la jeune Assassineuse va devoir leur faire face… Heureusement, elle pourra compter sur l’aide de deux hommes : son entraîneur, le beau capitaine Chaol, et le prince Dorian en personne, qui sont tous deux tombés amoureux d’elle. Et dont les charmes ne la laissent pas indifférente…

Mon avis:

Et voilà un livre à ranger dans la catégorie "j'aurai dû le lire avant", ou "ne pas juger un livre à sa couverture"... A sa sortie française en 2013, j'ai fait une double réaction de rejet face à ce livre due à: la couverture, qui ne me plaît définitivement pas, même après avoir lu et adoré le roman, et son titre... Je vous épargne la recherche dans votre dictionnaire (le gros livre qui cale votre armoire, vous voyez de quoi je parle) ou sur internet : Oui, le mot "assassineuse" existe, même si c'est trèèèèès vieillot, et OUI, c'est très moche ! Mais depuis que je traîne sur des sites littéraires anglophones, j'ai lu tellement de bons avis sur "The throne of Glass", que je me suis décidée à le lire, après avoir réalisé qu'il s'agissait d'un seul et même livre... Et j'ai accroché dès les premières pages.

Ce roman de fantasy est assez grand public, pas tant que ça ciblé jeunesse, et il plaira aux amateurs de romans fantasy d'action, dans lesquels la romance est tout de même présente. L'héroïne est un peu stéréotypée "belle gosse, rebelle, intelligente, drôle et super forte dans tout ce qu'elle entreprend", et le triangle amoureux se sent venir dès le début, mais ce premier tome réussit à nous captiver et à nous laisser suffisamment en haleine pour avoir envie de connaître la suite. 

Kéléana a été élevée par un maître assassin qui lui apprend à devenir une "assassineuse" hors-pair. A 17 ans, elle se fait capturer par les soldats du roi et part dans le pire bagne possible, dans lequel elle tente de survivre. Un an après, elle est tirée de là par le fils de son bourreau, le Prince Dorian, et se voit offrir la liberté. Pour cela, elle doit remporter un grand tournoi opposant tout plein de gros méchants, et devenir l'assassin du roi pour quatre ans. Ce premier tome parle donc de son arrivée à la Cour, où elle redevient une belle jeune femme présentable, sous un pseudonyme censé la protéger, et une sérieuse concurrente pour les autres champions en lice. Nous suivons les quelques mois de préparation et de compétition, jusqu'à une issue assez prévisible, mais qui laisse la porte ouverte à une suite palpitante.

Des éléments magiques, des monstres effrayants, des goujats repoussants et des intrigues de cour vicieuses, tous les éléments sont là pour se faire plaisir. Et entre le séduisant Prince Dorian et le taciturne Chaol, le coeur de Kéléana balance. Les personnages secondaires sont bien campés, même si plusieurs meurent assez vite, et j'ai particulièrement apprécié la Princesse Néhémia et la façon dont l'auteur s'en sert au coeur de l'intrigue. 

On sent qu'un univers tout entier a été pensé par Sarah J. Maas, comme le prouvent les nombreuses nouvelles spin-off-esques (non ça n'existe pas mais on se comprend!) pas encore traduites, et c'est indispensable pour ce type de littérature. J'ai hâte de savoir comment va évoluer Kéléana, qui semble vouée à un destin hors du commun... Pour tous dès 13/14 ans, adultes amateurs du genre bienvenus :)

LOGO coupe du monde des livres CHALLENGE papier