Enclave, Tome 1, de Ann Aguirre, Hachette Black Moon, 2013, 320 pages, 9782012031067, 16€.

couv70552668

Résumé:

La guerre. Les épidémies. En un mot : l’apocalypse. La surface de la terre est devenue inhabitable.

Les rares survivants se sont réfugiés dans le monde d’En-Dessous, à l’abri d’enclaves souterraines reliées par des tunnels. Trèfle a toujours connu la loi de l’enclave. Elle y a toujours obéi sans discuter.

Elle est devenue Chasseuse. Le rêve de sa vie. Avec Del, son coéquipier, elle se voit investie d’une nouvelle mission : protéger l’enclave de la menace constante des Monstres anthropophages qui errent En-Dessous. Mais si Trèfle est docile, elle n’est pas aveugle. Et le courage qu’elle mettait au service de la loi qui régit la vie dans son enclave va l’entraîner à se rebeller. Car au nom de cette loi, les Anciens condamnent des innocents. Après le massacre d’une enclave voisine, Trèfle fait une découverte qui lui glace le sang : les Monstres sont devenus intelligents. (Ne pas lire la suite du résumé si vous ne voulez pas être spoilés sur la moitié du roman!)

Pourtant, les Anciens ignorent ses avertissements. Pire, pour la faire taire, ils s’en prennent à l’un de ses amis. Trèfle n’y tient plus. Elle prend sa défense. Mais en se dénonçant pour un crime que personne n’a commis, elle est bannie avec Del. Cet exil vaut une condamnation à mort. Malgré cela, Del va lui apprendre que les mensonges des Anciens vont encore plus loin que ce qu’elle croyait, et que l’espoir brille peut-être au bout du tunnel…

Mon avis:

Ce premier tome d'une nouvelle saga de science-fiction se lit d'une traite. L'univers sombre et oppressant créé par l'auteur nous plonge dans l'atmosphère dès les premières pages. Trèfle vit sous terre, et ne sait même pas si la surface existe vraiment. Depuis toujours, elle s'entraîne pour devenir une chasseuse et défendre son enclave. Mais suite à son banissement, elle va découvrir que le monde est plus vaste que les tunnels qu'elle parcoure avec la crainte permanente de tomber sur des créatures sanguinaires (les fameux zombies, mais qui ne sont pas appelés comme ça dans le roman, et qui ne sont pas trop présents non plus, donc ne craignez rien si vous n'êtes pas zombies-addict). Ses émotions évoluent au fil du texte, que ce soit son regard sur la société telle qu'elle la connaît, sur son partenaire puis ami Del, et sur le monde qu'elle découvre peu à peu.

Les personnages sont intéressants, mais pas très fouillés non plus, tout comme l'intrigue qui reste assez en surface (sans mauvais jeu de mots...). J'attends beaucoup de la suite, qui peut prendre un tournant surprenant ou devenir lassant si l'auteur ne développe pas plus certains de ces aspects. 

Cependant, je dois tout de même avouer qu'une fois qu'on a commencé la lecture, on la poursuit rapidement, aidé par une plume simple mais juste. L'univers sous-terrain me rappelle un peu celui d'"Incarceron" dans son côté brutal et angoissant. Le côté "survivants" et la multitudes de scènes de combat rapprochent un peu ce roman de "la 5è Vague", ou pourquoi pas, en restant très différent en dehors de ce thème, d'Hunger Games. J'ai hâte de voir si on retrouve les enclaves par la suite, et si les zombies seront mieux exploités.

Bref, pas un coup de coeur, mais un très bon divertissement, qui plaira aux lecteurs garçons et filles (ce qui n'est pas courant) dès 14 ans (sauf pour les personnes sensibles aux scènes de massacres!)